Les sédiments, matière première des tuiles et des briques ?

Les sédiments fins naturels déposés au fond de l’eau des ports, canaux ou barrages pourraient remplacer une partie de l’argile extraite de carrières.
La filière terre cuite s’intéresse donc à d’autres sources de matières premières.
Une thèse encadrée par le CTMNC et le laboratoire de géosciences de l’Ecole des Mines ParisTech a été consacrée pendant trois ans à cette question.
Aujourd’hui, les fabricants de tuiles, briques et produits de parement en terre cuite utilisent entre 6 à 7 millions de tonnes d’argile par an. Or 40 millions de tonnes de sédiments se déposent chaque année en France, dont 80 % sont liées à l’activité humaine, et 25 % de ces sédiments présenteraient des caractéristiques minéralogiques qui les rendraient compatibles avec les argiles utilisées sans modification des outils de production.

(sources : le Moniteur)

No Comments Yet

Comments are closed