Sécurité routière : les conducteurs de véhicules professionnels face à leurs responsabilités

Photographie conducteur de camionnette

Le Premier ministre a récemment dévoilé vingt-deux mesures destinées à limiter les accidents sur la route.

L’une d’entre elle concerne les entreprises dont les salariés utilisent des voitures de fonction.

Jusqu’ici, en cas d’infractions, certaines entreprises se contentent de faire payer l’amende au salarié fautif, sans le dénoncer, ce qui lui permet de ne pas perdre de point sur son permis de conduire. Le projet de mesure instaurera la fin de l’anonymat pour les salariés en infraction.

Ainsi, les entreprises qui ne révéleront pas l’identité des employés qui commettent des infractions à bord d’un véhicule de société pourront écoper d’une amende de 650 euros.

Selon un sondage publié l’année dernière par l’association PSRE, sept entreprises sur dix considèrent le risque routier comme un risque professionnel «important». C’est la première cause de mortalité parmi les accidents du travail.

No Comments Yet

Leave a Reply