Les artisans et le programme santé

Illustration petit déjeuner

Le Programme national nutrition santé (PNNS) lancé par les pouvoirs publics a pour objectif général l’amélioration de l’état de santé de l’ensemble de la population en agissant sur l’un de ses déterminants majeurs : la nutrition.
Les filières artisanales des métiers de bouche se réfèrent notamment au PNNS pour informer leur clientèle pour tout ce qui touche à la nutrition, sujet fréquement abordé dans les dans les magasins et devant les étals des professionnels.

Ce programme propose par exemple huit repères clés nécessaires à un bon équilibre alimentaire et un repère dédié à l’activité physique. Pour les mettre en pratique au quotidien, voici quelques règles à observer :

  • Les fruits et légumes : au moins 5 par jour
  • Les produits laitiers : 3 par jour (3 ou 4 pour les enfants ou les adolescents)
  • Les féculents : à chaque repas et selon l’appétit
  • Viande, poisson, œuf : 1 à 2 fois par jour
  • Matières grasses : à limiter
  • Produits sucrés : à limiter
  • Sel : à limiter
  • Eau : à volonté pendant et entre les repas
  • Activité physique : au moins l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour pour les adultes (au moins 1 heure pour les enfants et les adolescents)

Les nutritionnistes recommandent également avec ce programme de se caler sur 3 repas par jour :
Petit déjeuner, Déjeuner / dîner, Collation / goûter.
Les repas rythment notre journée et donnent à notre organisme des repères qui vont nous aider à mieux réguler nos prises alimentaires. Sauter un repas oblige notre corps à se rattraper au repas suivant. Il aura donc tendance à stocker en prévision d’une prochaine « famine » qu’il pourrait avoir à subir !

Le temps qu’on prend pour manger a aussi son importance. Notre cerveau a en effet besoin de temps pour recevoir des signaux de l’estomac qui l’informent que l’on est en train de manger. On dit qu’il lui faut environ 20 minutes pour nous faire ressentir que nous avons suffisamment mangé.

Consultez le site Manger Bouger pour en savoir plus.

No Comments Yet

Leave a Reply